-
- Mots d'auteurs -
-
-
-
-
-
Classement par auteurs
Rechercher
-
Une citation au hasard
 
On atteint aisément une âme vivante à travers les crimes, les vices les plus tristes, mais la vulgarité est infranchissable.
 
 François Mauriac 
---
-

Nos partenaires
 Création de sites Web, formation... 
 Carlier.AS 
---
 Cocktails, ingrédients, univers de la boisson... 
 Atontour.com 
---
 Recettes de cuisine 
 RégalezVous.net 
---
 Histoires droles, blagounettes 
 A se rouler par terre 
---
-

-

Mot : barbare

Dans un monde globalement barbare, il est réconfortant de savoir qu'entre le moment où ils se sont rencontrés et celui où ils se sont perdus, ils se sont aimés.

Enki Bilal

lien


Un homme qui n'aime pas l'Italie est toujours plus ou moins un barbare.

Félicien Marceau

lien


Les femmes polissent les manières, elles sont les vrais précepteurs du bon goût, les instigatrices de tous les dévouements. L'homme qui les chérit est rarement un barbare.

Gabriel Legouvé

lien


Il est navrant de songer qu'après avoir survécu aux invasions Barbares, à l'Inquisition, à la peste noire... l'humanité finira par succomber, pour avoir pulvérisé à l'aide de bombes aérosols, ces chlorofluorocarbures fatals à la couche d'ozone.

Antoine de Caunes

lien


Cet ennemi barbare, injuste, sanguinaire, Songez, quoi qu'il ait fait, songez qu'il est mon père

Jean Racine

lien


Barbare ou civilisé, l'homme n'a jamais su ni façonner le monde à la mesure de son coeur, ni façonner ce coeur à la mesure de ses désirs.

Paul Bourget

lien


Le jour où la pitié devient moquerie commence un âge barbare.

Jules Michelet

lien


Pour contraindre les prostituées, on a toujours utilisé la violence la plus barbare. Mais pour convaincre l'opinion et les parlements, on utilise le langage.

Isabelle Alonso

lien


Le barbare, c'est d'abord celui qui croit à la barbarie.

Claude Lévi-Strauss

lien


Dans la vengeance et en amour, la femme est plus barbare que l'homme.

Friedrich Nietzsche

lien


Encore d'autres citations...

 

-

Nous contacter... | © Richard Carlier
-